Territoire à santé optimale

Comment réaliser un « Territoire à Santé optimale » (concept initié par l’AUEG) ?

Il est tout d’abord nécessaire de ne pas se limiter à tel ou tel découpage classique hexagonal (commune, département, canton,…) mais de comprendre le territoire comme dans la publication d’Armand Frémond (Quel territoire ?), c’est-à-dire d’un territoire de projet. Bien sûr, il n’est pas question d’omettre l’organisation territoriale de la santé définie par la loi, mais de mener des réflexions sans contraintes administratives.
Pour être efficace, la réflexion doit comprendre trois étapes successives :

  1. Définition des critères, des indicateurs de santé du point de vue médical et recherche des actions à mener pour les améliorer.
  2. De même, définition des indicateurs sociaux puis recherche d’actions pour les améliorer.
  3. Enfin, même démarche sur les indicateurs de bien être et les actions qui contribuent à une meilleure santé.

Les démarches de ce type se développent (Indicateur de développement humainProduit intérieur doux, Bonheur national brut) et les travaux sur les territoires de santé, sur les différences d’un territoire à l’autre dans le recours aux soins médicaux sont nombreux.

Les travaux spécifiques au territoire à santé optimale sont depuis quelques temps à l’AUEG en retrait par rapport aux autres thèmes « Santé ».