Le manque de scientifiques

Le manque de scientifiques devient un problème mondial, aigü en Europe et notamment en France.

Les raisons sont multiples et l’AUEG s’est régulièrement investi dans les actions « double-mixte » dans les lycées et collèges.

Puis, l’AUEG s’est investit à la demande de la région dans des enquêtes pour créer un périodique optimal pour les lycéens (les rapports de conclusions peuvent être demandés à l’AUEG).

L’enquête auprès de 41 lycées et de 2000 lycéens (« Saisir les Sciences ») a démontré de façon alarmante l’attitude anormale des jeunes filles, anormale par rapport à leur niveau d’ambition professionnelle et par deni d’information, excepté envers le secteur de la Santé.

Le problème semble aggravé par l’assimilation pour certains entre scientifiques et ingénieurs, particulière à la France, sans doute à cause des schémas originaux de post-baccalauréat. Il rejoint le handicap de monoculture que l’on retrouve dans les entreprises de taille petite et moyenne.

L’AUEG agit souvent en partenariat avec des acteurs qui pour rompre les a priori ont besoin d’une expérience de lien permanent entre le milieu de la Formation et celui de l’Entreprise.