1000 Maisons de Services Au Public


1 000 MAISONS DE SERVICES AU PUBLIC POUR MIEUX « RENDRE SERVICE »

ENJEUX

Le comité interministériel pour la modernisation de l’action publique du 17 juillet 2013 a décidé de généraliser la création d’espaces mutualisés de services au public réunissant neuf grands opérateurs nationaux chargés de missions de service public (La Poste, la SNCF, les réseaux nationaux énergétiques, Pôle Emploi, les caisses d’assurance maladie, de retraite, d’allocation familiale, de mutualité sociale agricole), en promouvant la mise en place de 1 000 maisons de services au public d’ici la fin de l’année 2017.

Au 31 décembre 2014, 363 d’entre elles sont d’ores-et-déjà en service et labellisées. Elles sont aujourd’hui présentes dans 9 régions et 67 départements. Le fonctionnement des maisons de services au public est financé principalement par les collectivités territoriales. Depuis 2014, l’État les accompagne en prenant à sa charge 25 % du budget de ces maisons. Afin de réduire plus vite les inégalités d’accès aux services, le Gouvernement décide, avec les opérateurs, d’accélérer le plan de déploiement des maisons de services au public sur l’ensemble du territoire.

Mesure 6 – Ouvrir 1 000 maisons de services au public dès la fin 2016 grâce au partenariat avec La Poste

Un partenariat national et innovant avec La Poste est engagé. Il vise à permettre, dans les zones rurales et de montagne, à des bureaux de poste qui sont aujourd’hui en déficit d’activité, d’accueillir des maisons de services au public. Tous les acteurs locaux seront invités à se saisir de cette opportunité lorsqu’il sera pertinent de développer de nouvelles formes de services.

Une convention entre La Poste, le ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et le ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité prévoira les conditions de financement de ces bureaux de poste. Les maisons ainsi créées répondront à un cahier des charges précis sur la qualité de service et l’accompagnement délivrés aux usagers. Elles seront, comme les autres maisons, labellisées par les préfets.

Calendrier prévisionnel : 2015 et 2016 avec un objectif d’atteindre 1 000 maisons dès la fin 2016.


1 000 maisons pour une nouvelle manière de « rendre service » aux citoyens

Avec le déploiement de 1 000 maisons de services au public, le Gouvernement et les collectivités locales portent l’ambition de créer des lieux d’accueil regroupant de nombreux services essentiels de proximité.
Les acteurs locaux, la Poste, la SNCF, les réseaux nationaux énergétiques, les caisses d’assurance maladie, d’allocation familiale, de retraite, de mutualité sociale agricole, Pôle Emploi, sont parties prenantes de cette nouvelle manière de « rendre service » aux usagers.
Ces nouveaux lieux à destination des populations des territoires ruraux, des zones périurbaines et des quartiers prioritaires de la politique de la ville participent à relever le défi d’un aménagement équilibré du territoire.
Ils permettront à chaque citoyen de disposer d’une gamme élargie de services, mais aussi de trouver écoute, aide et accompagnement pour leurs démarches de la vie quotidienne.
Le choix des prochaines ouvertures s’appuiera sur les schémas départementaux d’accessibilité des services au public prévus par le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe). Ceux-ci visent à anticiper et prévoir l’armature des services de demain, à l’échelle de chaque département.

Source : COMITE INTERMINISTÉRIEL aux ruralités du 13 mars 2015 (LAON)


10 maisons de services au public en fonctionnement en Ardèche (20/05/2016)

 zoom-ardeche-10-msap

Source : COMITE INTERMINISTÉRIEL aux ruralités du 20 mai 2016 (PRIVAS)